VITE LU, VITE REPETE

Publié le par JMF

L'histoire boucalaise de l'été.
La commune fait tondre ses giratoires par des toros.
Les dates sont tatouées sur les bêtes.
La première sera à mode d'emploi portugais.
La seconde non piquée (pas volée).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article