LE PERSIFLEUR (151)

Publié le par JMF

Le Persifleur a remarqué, comme tout le monde, qu'une nouvelle grande surface ouvrira bientôt à Soustons.
Ce commerce serait de trop, selon l'une d'entre elles déjà présente sur l'échiquier local.
Sa direction avance la certitude d'une clientèle trop rare en hiver dans le partage du gâteau.
La goinfrerie des uns amènerait la disette chez d'autres.
 Elle entraînerait même un jeûne fatal au plus bancal d'entre eux et la disparition de l'une des enseignes.
Le Persifleur ignore du bien-fondé de l'oracle pessimiste mais suppose que sans entente commerciale illicite entre distributeurs, les consommateurs pourraient bien tirer les marrons du feu de la guerre des prix.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article